Entreprises, affranchissez-vous des Postes!

Moi qui suis diplômé et consultant en réseaux sociaux d’affaires, je peux l’affirmer sans ambages : les compagnies québécoises sont on ne peut plus en retard à ce sujet. Mais quelle ne fut pas ma grande surprise de constater récemment que, plus de 25 ans après l’envoi du premier courriel et de nombreuses années après la mise sur pied des transferts bancaires électroniques, de nombreuses entreprises québécoises n’ont encore aucune solution électronique de virement bancaire vers ou provenant de leurs clients et fournisseurs.

 

Pourtant, nous le savons : les Postes et leurs employés soulèvent toujours les mêmes inquiétudes à tous les quatre ou cinq ans : grève, lock out, délais de livraison etc… Les conflits de travail et les répercussions sur leurs clients font partie de l’ADN de cette Société d’état et de ses travailleurs et menacent la rentabilité des entreprises petites et grandes.

 

Comment comprendre alors que beaucoup d’entreprises québécoises, malheureusement toujours à la merci de cette instabilité traditionnelle, n’ont toujours pas mis sur pied un système électronique efficace de paiement et de collecte des argents à payer ou qui leur sont dus ? Voilà qui semble inimaginable et dommageable compte tenu de tous les solutions électroniques sécuritaires proposées par les différentes institutions financières.

 

Espérons maintenant que les entreprises petites et grandes, qui n’auraient toujours pas compris ce message quinquennal, sauront réagir cette fois ci en adoptant la technologie disponible au détriment du contrôle indu d’une poignée de fonctionnaires. Il en va du respect élémentaire des entreprises envers leurs clients et fournisseurs.

 

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *