Le client plus roi que jamais!

Les offres commerciales et professionnelles sont de plus en plus abondantes. Vous avez besoin d’un dentiste, d’un comptable, d’un avocat ou vous désirez tout simplement changer votre voiture ? Rien de plus facile car le choix est immense, démesuré et peu importe ce que vous cherchez.

 

Autrefois limités, les produits et services, toutes catégories confondues, se sont multipliés. Jadis incontestables, ils sont devenus la proie du consommateur toujours plus exigeant. Autrefois arrogants et centrés uniquement sur leurs produits et eux-mêmes, les fournisseurs de biens et de services doivent dorénavant se prosterner de plus en plus devant leurs clients bavards (sur les réseaux sociaux) pour conclure la vente tant désirée.

 

Le paradigme des affaires est donc bouleversé ou peut-être serait-il tout simplement revenu à la normale ? Depuis les 30 dernières années, on a ainsi assisté à un renversement complet de la décision et de l’influence. Le fournisseur dominateur a été remplacé par le client roi, ce dernier qui ne cesse de le dire et de le répéter avec influence sur Facebook.

 

Ceux et celles qui se sont adaptés à la nouvelle réalité implacable du nouveau consommateur gagnent et les irréductibles perdent. Demandez à Target et à bien d’autres détaillants pour lesquels le service à la clientèle n’était pas au rendez-vous et regardez ce qu’il en reste. Parlez aux avocats, comptables, notaires et demandez-leur comment vont leurs affaires. Sont-ils si occupés et si rentables qu’ils en ont l’air ? Demandez aux épiciers et propriétaires de pharmacie de vous parler de leurs profits nets ! Les gens d’affaires et professionnels qui sont francs vous répondront qu’il est de plus en plus difficile de faire des affaires rentables et pourtant le consommateur est de plus en plus curieux et présent pour acheter et consommer. Mais que se passe-t-il alors ?

 

Pourtant, cela est bien simple à comprendre. Le nouveau roi bavard, non seulement demande, mais exige maintenant d’être séduit par une offre transparente et unique. Il désire que son fournisseur de biens et de services cesse de vouloir le berner, se démarque et s’élève au-dessus de la jungle. Le nouveau consommateur public veut une offre complète, inconditionnelle et simple. Il exige et reçoit : il est devenu le roi. Point final.

 

Lorsque je parle à mes clients de cette nouvelle réalité, je peux percevoir les grincements de dents. Lorsque je parle à des gens de l’industrie du taxi, à titre d’exemple, je ressens leur inconfort, leur incompréhension jusqu’à leur impuissance à vouloir s’adapter à la nouvelle réalité. Pourtant, tout serait si simple s’ils voulaient admettre d’emblée le nouveau rapport de forces. Oui le consommateur veut dépenser, mais à sa manière et selon ses nouvelles règles. Chers commerçants et professionnels, vous seriez mieux, dès maintenant, de vous le tenir pour dit pour dit et de vous adapter rapidement car il n’y aura pas de retour en arrière !

 

 

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *